Notre amie Lynda G. Christian a eu la très grande gentillesse de préparer spécialement pour  notre site Poupendol, un disque C.D. superbe, nous détaillant la magnifique maison de poupées qu'elle et son mari ont achetée récemment aux Etats-Unis. Vous allez la découvrir dans les moindres détails.
      Elle est vraiment superbe, les photos réalisées par John sont irréprochables et les textes, aussi bien en anglais qu'en français sont de Lynda qui prend assidument des cours de notre langue qu'elle écrit couramment comme vous pourrez le lire. Nous sommes émerveillés par ce travail si fin, si minutieux, si soigné, de recherche à tous égards. Il nous en dit long sur leur passion commune pour la poupée.
      Lynda n'est d'ailleurs pas une inconnue pour beaucoup de ses compatriotes. Elle a écrit de remarquables articles dans le Doll News, journal officiel de l'U.F.D.C.( United Federation of Doll Clubs ), et deux articles pour Antique Doll Collector, une publication américaine incontournable aux U.S.A. Elle publiera d’ailleurs dans ce dernier, une troisième étude au mois de décembre sur les personnages des Crèches Napolitaines. Elle a également rédigé un long article  dans le  Convention Book de la convention UFDC de 2006. Enfin elle a été l'une des conférencières de cette manifestation en 2008 et le sera aussi pour celle de l'été 2009 sur les créches Napolitaines.
      Il n'y a rien d'équivalent en France hélas ! si ce ne sont les catalogues de F. Theimer préalables aux ventes de l'Ambassador et dans lesquels les photos sont également toujours très belles sur des poupées souvent rares. Et bien entendu les livres magnifiques de Samy Odin édités par le Musée de la Poupée-Paris.





 Maison de poupée fabriquée
 en 1910
par Moritz Gottschalk
     Moritz  Gottschalk, (1840-1930), fabricant allemand renommé de jouets, créa cette grande et imposante maison.  Sa taille est de 114 cm  de hauteur, 83 cm de largeur et sa profondeur  est de 46 cm.  La maison est peinte avec une nuance très douce de jaune pastel, bordé de gris-bleu.   Les fenêtres et les portes marron  sont  rehaussées d’une bordure blanche.  Il y a huit médaillons de moulages en plâtre sous les fenêtres en saillie.
     Remarquez une petite boîte aux lettres ancienne à la droite de la porte côté rue.

      Une porte accessible de l’extérieur mène à un spacieux étage mansardé.  Les fenêtres sont en verre. Les draperies et les stores  sont d’origine.
      L’intérieur est accessible par deux grands panneaux qui s’ouvrent dans la façade de la maison. Quand les panneaux sont fermés, la ligne de jonction est invisible.



 L’intérieur de ces panneaux est recouvert du même papier peint que la pièce intérieure auquel il correspond.  ( Le papier peint sur les murs et sur les planchers est d’origine.) A l’intérieur de ces panneaux, de minuscules poupées se tiennent  debout derrière les fenêtres, grâce à de petites étagères qui leur servent de support.





    Le hall d’entrée, les paliers des étages, et les panneaux de façade furent probablement électrifiés au milieu du siècle.  Mon mari a récemment électrifié le reste de la maison, donnant une certaine élégance aux scènes intérieures.

    Un ascenseur dessert tous les étages sauf le dernier. On le fait fonctionner grâce à une manivelle qui se trouve du côté droit de la façade.


   Commençons par le rez-de-chaussée


      Dans la cuisine il y a, entre autres, une cuisinière à charbon, une glacière avec un compartiment pour la glace, un évier avec un égouttoir et un sac de farine.  Au milieu de la cuisine il y a une table couverte de plats  différents : un pot-au-feu, une tarte, et des pommes de terre sur le point d’être épluchées. Elles accompagnent une dinde rôtie, deux assiettes de côtelettes d’agneau. Un grand panier de légumes frais se trouve à côté de la table.







 




Traversons le hall d'entrée et admirons,  un grand meuble contenant des cannes et des parapluies.

    Entrons dans la Salle à Manger !



La salle à manger a une cheminée, un vaissellier, et deux tables où trône un plateau
pour le petit déjeuner.....




Sur une autre table plus grande on trouve une coupe de fruits, des croissants,
des confitures, des oeufs, etc.


     Prenons donc l'ascenseur qui dessert tous les étages sauf le dernier.

    On le fait fonctionner grâce à une manivelle qui se trouve du côté droit de la façade.




      Au premier étage, dans la pièce de  gauche, il y a un piano-forte ancien et un gramophone ancien sur une table.  On peut voir aussi une horloge comtoise qui marche vraiment.  Le liseré en haut du papier peint est particulièrement détaillé.  Un enfant vêtu comme Pierrot attend (peut-être) une fête d’anniversaire.







     Ici les résidents de la maison s’amusent  aussi à prendre le petit déjeuner composé d’un assortiment de croissants, confitures, oeufs à la coque, thé, etc.


Sur le palier du premier étage.
on peut aussi voir un téléphone à l’ancienne



      A droite,  il y a une chambre à coucher  où se trouve une planche à repasser et un fer joliment orné sur un guéridon.  Un petit enfant est allongé sur un lit en cuivre jaune fait par la célèbre maison allemande Märklin. 



Détail du lit en cuivre jaune de la célèbre maison allemande Märklin.


     Montons au second étage, passons par ce hall (Le chien est très calme et ne vous mordra pas). 


  A gauche, au deuxième étage :

Il y a une chambre à coucher qui sert aussi de pièce à coudre–on y trouve une machine à pédale et une petite corbeille à couture.


A droite, la salle de bain a de curieuses installations d’origine en bois. (La baignoire est si étroite que personne–même quelqu’un de très petit–ne  peut pas s’y allonger.)






     Cette maison est un chef-d’oeuvre de l’entreprise Moritz Gottschalk. Lorsqu’elle est illuminée à la nuit tombée, (  merci John de l'avoir si bien électrifiée ) elle fait renaître l’enfant qui est en vous par sa magie féérique.

Note : La plupart des accessoires dans cette maison sont faits par la maison allemande Reutters Porzellan.
   



Lynda CHRISTIAN





Avril 2009
Tous droits de reproduction même
partielle, rigoureusement réservés   
John and Lynda Christian   ©