La Nef des Jouets  à SOULTZ avait organiser une exposition temporaire du  6 Juillet au 5 Octobre 2008, sur le thème

" Le  poilu en petit soldat de plomb "
 .
    Les organisateurs avaient envoyé à Poupendol un dossier de presse et de nombreuses illustrations.
     Las  ! Las  !   Poupendol n'avait rien reçu.  L' hébergeur de son site  avait changé de sa propre autorité le mot de passe, sans nous en informer. Etonnés de ne rien avoir en provenance du site, nous avons fini par téléphoner : le password avait été changé.....Le nécessaire a été fait, bien sûr, le mot de passe changé .


     Poupendol a maintenant rerouvé tout son courrier accumulé sur plus de six mois.

     Ce n'est donc que tès tardivement que nous  rendons compte de cette manifestation.... pour donner des regrets à nos visitieurs de n'avoir pu s'y rendre, faute d'avoir été  avertis.

       Nous ne pouvons qu'exprimer tous  nos regrets tant à nos visitieurs qu'aux organisateurs de La Nef.  Voici ce que nous aurions aimé diffuser dès  juin 2008 :


     Afin de marquer le 90ème  anniversaire de la fin de la Grande Guerre (14-18), Gérard Faessler et Henri Cayrat ont montré l’âge d’or de la figurine (1920-1940) en rapport étroit avec le conflit qui fut l’un des plus meurtriers de l’histoire européenne.  
     La rétrospective a mis en scène des figurines toutes marques confondues : CBG, QUIRALU pour les marques françaises, ELASTOLIN et LINEOL pour l’Allemagne et BRITAINS et TIMPO pour l’Angleterre ; pour ne citer que quelques marques de jouets. 




La figurine, reflet du conflit et exaltation guerrière

      L' âge d’or de notre petit soldat de plomb se situe entre 1920 et 1940. La figure de proue  est  le combattant de la Grande Guerre pour la France avec surtout le Poilu en tenue bleu horizon, souvent représenté dans des attitudes allégoriques dont s'inspirèrent les monuments aux morts élevés dans nos villages.


    L'essor de la figurine coïncide ainsi avec le culte du SOUVENIR et du PATRIOTISME.
    N’oublions pas que 90% des officiers subalternes des armées belligérantes ont été tués durant ce conflit. Ainsi est-il urgent de donner aux générations montantes le sens du devoir et le goût du commandement, du panache …
   Les classes moyennes et supérieures deviennent les cibles privilégiées de cet élan nationaliste. Le jouet sera donc l’outil d’ « éducation » le plus efficace, à travers le petit soldat de plomb,  dans le cas qui nous intéresse, mais aussi à travers  les panoplies, les jeux éducatifs…


   



     Pour s’en convaincre, il suffit de compulser les anciens catalogues d'étrennes des Grands Magasins Parisiens, dans les années trente, par exemple celui du « Bon Marché de Paris ».

    Une page y est consacrée aux petites filles avec de belles poupées, quelques ours en peluche, des berceaux, des cuisinières, des poussettes… Il faut bien préparer ces petites filles à leur futur rôle de parfaite ménagère ! On y trouve même une panoplie d’infirmière.... !



     Pour les garçons ? Deux pages de jouets guerriers allant de multiples boîtes de soldats de plomb aux sujets les plus variés. L’artillerie, les Alliés, la  revue de la Victoire, les soldats au camp .... y sont quelques thèmes récurrents.

    Côté panoplies du parfait petit soldat - avec ou sans épaulettes - on trouve la copie d’uniformes d’officier, de capitaine d’état major, de cuirassier…Les armes ne sont pas en reste : fusils à fléchettes, sabres, mitrailleuses et même canons. Sans oublier les tambours, les trompettes, et les clairons de la victoire ; autant d’accessoires incontournables et emblématiques. 

     Dans ces mêmes catalogues cependant, on peut déjà pressentir le déclin de la figurine. Face à l’émergence de nouveaux marchés industriels, apparaissent en effet de nouveaux jouets, quoique timidement encore : l’une ou l’autre automobile en tôle lithographiée (Renault, Citroën ou Panhard) et un jeu de construction MECCANO bien connu de tous.



     C'est cette dernière marque – MECCANO - qui lance après la Seconde Guerre mondiale le jouet qui détrônera définitivement  le petit soldat, à savoir la petite voiture DINKY TOYS au 1/43ème.

Mais ceci est une autre histoire…




RETOUR




La Nef des Jouets – 12, rue Jean Jaurès
68360 SOULTZ
03.89.74.30.92   lanefdesjouets@wanadoo.fr



CopyrightFrance.com



fev 2009