Cheverny     Coll. N.Torres

  Dans les années 1960, les grandes marques de poupées européennes ont conquis le marché américain par l’intermédiaire du fabricant AMERICAN CHARACTER.

      Ainsi on pouvait voir sur le catalogue de 1965 de ce fabricant tout un échantillonnage de poupées fabriquées en Europe par Ratti et Furga d’Italie, Rheinische et Maar d’Allemagne, Bella de France. En plus de leurs modèles classiques, ces fabricants avaient adapté des habillages spéciaux pour leurs clients américains.

       La Maison BELLA s’était particulièrement distinguée en donnant à ces habillages luxueux des noms de prestige correspondant aux  châteaux de la Loire. Les collectionneurs actuels les appellent “ les poupées châteaux ”.

On en retrouve rarement en France puisque ces poupées étaient destinées à l’exportation.






Il  y avait six habillages et deux hauteurs de poupées : 35 et 40 cm.
 Les modèles choisis étaient des modèles classiques de poupées :     

 J 610
 
Elles avaient une tête en PVC avec cheveux implantés longs formant des boucles, des yeux dormeurs, une bouche fermée rosée, et un corps en plastique de fillette, bras coudés et jambes droites.



Elles portaient les noms de

 CHEVERNY, BEAULIEU,
CHAMBORD, AMBOISE, BEAUGENCY

Nous ne connaissons pas le nom de la sixième.


  Pour ces poupées, les tissus étaient des voiles de nylon, de satin, damas, enrichis de volants, de mignonnette. Les chapeaux étaient ornés de rubans et plumes d’autruche  Beaucoup de falbalas et de colliers de perles imitation de perles fines.
 Il y avait plusieurs coloris.




Extrait du catalogue
AMERICAN CHARACTER  de 1965


    Catalogue BELLA 1965







A.M. Porot



Photos et documentation E. Teyssier et A.M.Porot
Tous droits de reproduction même
partielle, rigoureusement réservés    ©



Un petit mot de Poupendol :
Madame Anne-Marie Porot, chercheuse en Poupée est l’auteur de l’incontournable et très complet livre consacré à la poupée Bella. Beaucoup de collectionneuses l’ont acquis et Poupendol pense, avec elle, que cette recherche récente et inédite sera à mettre entre les pages de cette grosse étude. C’est cela la recherche, ce n’est jamais fini ! .......