La nouvelle Exposition du Musée de la Poupée-Paris, du 12 Novembre 2003 au 21 Mars 2004, est consacrée aux "Doudous". Elle réunit plus d'une centaine de Poupées et d'Animaux en tissu bourré, de fabrication industrielle ou artisanale.

La Poupée en tissu a toujours existé, mais le matériau étant très périssable, les plus anciens exemplaires conservés ne datent guère que du XIXème Siècle.

La production d'articles en chiffon bourré ne s'est vraiment développée que dès le début du siècle dernier avec la prise de conscience que la poupée en bois ou en biscuit ne répondait pas à l'attente des enfants et ni à leurs désir de douceur et de tendresse. Les poupées d'alors n'étaient pas des "doudous" mais plutôt des "durdure" !!!

Les pionnières de cette évolution furent notamment Käthe Kruse, Margareth Steiff, Elena Scavani, Louise Kampes ou Norah Wellings.

 

A quoi sert le doudou ?

Choisi pour sa douceur, sa forme, sa couleur ou d'autres raisons propres à chaque enfant, le doudou est le témoin des jeux, le gardien du sommeil, le compagnon des déplacements, le confident des joies et des chagrins. Sa présence familière rassure l'enfant et l'aide à surmonter ses premières angoisses. Cet objet transitionnel, poupée ou animal, a une valeur affective irremplaçable.

Vitrine de Poupées récentes (après 1955), dont deux Bécassine Reine Degrais, une Raggedy Ann de M.Héritier, une poupée Golia...etc.

Héros enfantins : Minnie (Lenci), Pluto, Dumbo et les souris de Cendrillon (O'Lis)...

 

Entre les deux guerres, beaucoup d'entreprises se sont lancées dans la fabrication de « poupées artistiques » telles qu'on les nomme dans les catalogues d'étrennes, à cause de l'aspect recherché de leur visage peint et de leur rôle décoratif dans les intérieurs Arts Nouveaux et surtout Arts Déco.

Ce sont d'ailleurs souvent les mêmes fabricants qui réalisent selon des techniques similaires, les poupées-jouets et les poupées de salon qui ont un but purement décoratif.

En France, des entreprises de moyenne et grande taille se sont développées entre les deux guerres ; les principales sont Raynal, Vénus, Emile Lang, Pintel, Ravca, Magali, la SFBJ, Clelia, Gerb's, Nicette, Cottin.

Après la seconde guerre mondiale, malgré l'apparition des nouvelles matières plastiques, quelques fabricants ont continué à travailler le tissu, par exemple Reine Degrais pour Bécassine en France ou Georgene Novelties aux USA

 

Ours en mohair (France vers 1920),Poupée Lenci modèle 110 vers 1924, Clown-pelote à épingles de Lenci vers 1920 -Militaire, "Kathi" et "Wilma", fabrication STEIFF vers 1920

Communiante "Raynal" (1928-1934), feutrine et tissu
Ours "Fadap", peluche de mohair(1925-1926)
Poupon "Raynal ", feutrine et jersey bourré (1935-1938)
Trois "Venus" (1928-1938) feutrine et jersey (pour la rose) bourrés

A la fin des années 1970, la mode rétro annonce, avec la gamme Holly Hobby, le retour aux poupées romantiques. Des poupées artisanales voient le jour comme Les Poupées de Clo et Les Poupées de Marie d'O.
On revient aujourd'hui au tissu dans les créations des artistes en poupée comme celles de J R Wright aux Etats-Unis, Christa Mann en Allemagne ou Malou Ancelin en France.

"Betty Blue", "Dolly Dear" poupées en toile imprimée non découpées. "Curly Locks" imprimée et bourrée, Poupée en tissu imprimé et visage photographique.....

Poupées en feutrine et toile bourrée Gerbs 1925-1930

 

Les Doudous animaux en tissu....des matériaux tout doux

Les animaux en tissu bourré sont apparus avant les animaux en peluche véritable. Ils ont toutefois très vite été supplantés par les peluches en mohair ou fibres artificielles très soyeuses et plus réalistes.

Ce sont souvent les mêmes fabricants tels que Pintel, Steiff, Girardin, Dean's qui réalisaient les animaux en peluche et ceux en tissu. Les poupées et animaux en tissu sont réalisés, selon le fabricant, en toile de coton, jersey, pongé de soie, crêpe de Chine.

Pour le bourrage, Käthe Kruse utilisera le poil de renne, Steiff les copeaux de bois, Lenci le coton. En France on optera plutôt pour le Kapok et la paille.

 

A GAUCHE : voici le Doudou préféré de Poupendol pour toute l'émotion et la tendresse qu'il porte en lui !

C'est un Ours en peluche de mohair, bourré à la fibre de
bois, fabrication Steiff vers 1908 / 1910.

Il a parfaitement rempli son rôle de "Doudou"., dans un orphelinat protestant des vallées vaudoises du Piémont, où
il a consolé trois générations de petites orphelines, puis a
pris sa retraite au Musée de la Poupée-Paris.

 

Poupée"Kamkins"de Louise Kampes,corps
en toile, tête en toile pressée à chaud sur
un masque en gomme(1920/1934), Poupée Gre-Poir (1927/1930),

Alsacienne de French Doll Makers de New-York.Cette entreprise avait absorbé "Gre-Poir" en 1930 et
vendait des poupées
en tissu prétendument faites en France....

Le lapin en velours côtelé lui est bien français !

N'est-il pas beau ce Lenci, modèle 500, né entre 1925 et 1926, avec son torse en feutrine gaufrée gonflée par le kapok ? Il est d'ailleurs admiré par une autre petite poupée Lenci assise sous son chapeau de paille, modèle 159 G. Remarquez la regard un peu jaloux du groom, Lenci Modèle 563

MUSEE de la POUPEE-PARIS

Impasse Berthaud

75003 P A R I S

01.42.72.73.11

 

Ouvert tous les jours ( Sauf lundi et jours fériés )
de 10 h. à 18 h.

RETOUR ACCUEIL