Ce n'est pas sans hésitations, ni recherches, ni informations que je me décide afin à vous présenter cette charmante poupée. C'est en effet très probablement l'une des dernières Bleuette S.F.B.J. vendue comme telle par Gautier-Languereau entre 1955 et 1957.

Elle mesure bien sûr 29 centimètres. Sa perruque très caractéristique est en cheveux naturels blonds, bouclés mais sans frisure. Elle a, bien sûr aussi, les yeux dormeurs mais en acétate d'un bleu très pale ainsi que vous pouvez le voir sur les photos. Depuis ces années là, nombres de Bleuette avaient déjà les yeux en acétate bleu ou vert pale, de même que les Rosette qui elles, sorties en 1955, ont eu toujours les yeux en acétate, jamais en verre.

Marquée 2 dans le dos ( à peine visible mais bien présent ), 1 sous les pieds, je l'ai trouvée avec sa petite chemise de présentation, "dans son neuf " absolument, bleu clair à pois de couleur bleu marine et rouge. Cette chemise d'origine est tout à fait semblable à celles qui doteront la Bleuette 58 dite Bleuette GéGé.

La tête, en carton fort moulé, de belle qualité, est très caractéristique : le visage très pale est très très charmant mais hélas! les références de la nuque, écrasées au moulage, sont presque impossibles à déchiffrer : on lit assez aisément 301, 1 1/2....mais on ne peut que deviner S.F.B.J. car ce n'est pas visible sauf à décoller la perruque ( sous laquelle cette marque est le plus souvent cachée ). Compte tenu du matériau dont est faite cette tête cela s'avère impossible sans dommages irréparables.

 

Cette très probable ultime Bleuette, livrée juste avant la fermeture définitive de la S.F.B.J.,disparaîtra avec elle, cédant la place aux Bleuette GéGé qui n'auront aucun succès et feront même l'objet d'un important retour ( 500 poupées ) au fabricant au moment de la liquidation de la Semaine de Suzette en 1960.(Voir Billy Boy page 715, colonne de gauche, ligne 20).

Les vêtements dans lesquels je vous la présente et dont je l'ai habillée, ne sont pas Gautier-Languereau ( sauf les espadrilles ). Sa tenue s'apparente à ce qu'on appelait alors un " pyjama de plage ". Il est ravissant et ancien, lui va très bien, mais ne lui appartient pas. Idem pour la capeline délicieuse ! Tout cela fait d'elle une Bleuette charmante quoiqu'un peu affectée, un brin snob.... ..comme on ne disait pas encore à l'époque je crois. Les puristes me pardonneront certainement cette appréciation....après tout c'est Ma Poupée et je la vois pour ce qu'elle semble être à mes yeux ainsi vêtue,.... avec un brin de gaîté bien sûr ! N'est-elle pas vraiment jolie ?

 

Hélène Bugat-Pujol

 

©Tous droits de reproduction (texte et photos) même partielle, rigoureusement réservés ©

R E T O U R